Beaucoup d’idées reçues circulent sur le score du GMAT (Graduate Management Admission Test). Même si l’algorithme de calcul du score reste secret, nous allons vous aider à faire un tri entre le vrai et le faux parmi les 9 affirmations les plus courantes à ce sujet. 

  1. Le GMAT est un test auto-adaptatif : VRAI !

La 1ère question du test GMAT est une question de difficulté moyenne. Si votre réponse est bonne, le système vous proposera une question plus difficile. Au contraire, en cas de mauvaise réponse, la question suivante sera plus facile. Et ainsi de suite en fonction de vos réponses bonnes ou mauvaises aux questions précédentes, l’algorithme vous proposera des questions plus ou moins difficiles. Le système s’adapte donc à votre niveau qu’il estime et évalue en permanence.

  1. Les 10 premières questions du test sont les plus importantes pour le calcul du score : FAUX !

Toutes les questions sont importantes. Cependant les 10 premières questions permettent au système d’obtenir une première évaluation de votre niveau afin de vous proposer les questions suivantes les plus appropriées. Dans le score final toutes les questions sont prises en compte avec leur niveau de difficulté estimé par le système, les questions les plus difficiles rapportant plus de points que les questions plus faciles.

  1. Certaines questions ne sont pas prises en compte dans le calcul du score : VRAI !

En réalité, environ 1/4 des questions du GMAT sont présentées à titre de test mais ne seront pas prises en compte dans le calcul du score final. Bien entendu, il est impossible de savoir quelles sont ces questions-tests  ! N’essayez surtout pas de deviner et répondez à toutes les questions avec la même concentration.

  1. On n’est pas obligé de répondre à toutes les questions : FAUX !

Contrairement au test TAGE MAGE, on ne peut pas sauter une question au GMAT : il faut choisir parmi les 5 propositions pour avoir accès à la question suivante.

  1. Ne pas terminer une section du test (Quantitative ou Verbal) dans le temps imparti n’est pas très pénalisant pour le score du GMAT : FAUX !

Gérer son temps au GMAT est capital pour obtenir un bon score car les questions non traitées entrainent une forte pénalité.

  1. Les 2 premières sections du test (Analytical Writing et Integrated Reasoning) n’ont pas d’influence sur le score global du GMAT : VRAI !

D’ailleurs, les résultats de ces 2 parties ne vous seront pas communiqués. Cependant il ne faut surtout pas les bâcler car elles sont notées séparément et peuvent être considérées par certaines écoles.

  1. Le niveau de Maths requis pour la section GMAT QUANTITATIVE est élevé et oblige à réviser les programmes de Première et de Terminale du lycée : FAUX !

Pratiquement toutes les notions de Maths nécessaires sont du niveau 3ème. Il faut y ajouter quelques notions de la classe de Seconde (comme la résolution d’une équation du 2ème degré) mais c’est tout ! En revanche, il faut s’entrainer, en particulier en calcul mental, pour acquérir les bons réflexes et gagner en rapidité.

  1. C’est difficile de dépasser le score de 750 au GMAT : VRAI !

Seuls 2% des candidats parviennent à dépasser ce score de 750 (statistiques publiées par GMAC,  l’organisateur du GMAT à partir des résultats compilés sur 3 ans).

  1. Si je n’ai pas un score de 700 au GMAT ce n’est pas la peine que je postule aux MBA les plus prestigieux : FAUX !

Seulement 11% des candidats dépassent le score de 700 mais on sait qu’en moyenne, les MBA des écoles les plus prestigieuses recrutent autour de 710 (London Business School) voire de 730 (Stanford, Yale).  En réalité, il ne s’agit que d’une moyenne et la fourchette d’admission peut s’avérer très large.  Elle peut descendre jusqu’à 650 voire même jusqu’à 600 dans certains cas ! En effet, le GMAT n’est qu’un élément du dossier de candidature : d’autres éléments sont pris en compte dans le processus d’admission. On peut donc tenter sa chance avec un score de 700 voire même avec un score légèrement inférieur. 

Conclusion :

pour obtenir le meilleur score au GMAT, rien de tel qu’un entrainement sérieux sur plusieurs semaines avec un spécialiste de ce test afin d’acquérir une bonne méthodologie pour chaque type de problème, acquérir de bons réflexes et apprendre à maitriser son temps.

Faites appel à de vrais professionnels qui connaissent le GMAT et qui vous aideront à optimiser votre score !

Evaluez cet article : 2 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 5 (2 votes) Loading…